La région de Ta Keo

La région de Ta Keo se trouve au sud de Phnom Penh vers la frontière avec le Vietnam. Région de lac et de canaux, elle est riche en monuments khmers mais aussi en petits villages et en petits marchés, plein de découvertes.





Le marché de Ta Khmau

Le petit marché de Ta Khmau marque la fin de la banlieue de Phnom Penh et le début de la région de Ta Keo. Situé le long de la route, ce marché est typique de tous les marchés de cette région. Ici les spécialités vendues sont le maïs mais aussi des baguettes de pain, trace de l'importance de la colonisation de la France dans cette partie du monde.







Le lac de Ta Keo

La route file vers le sud, en laissant d'abords le la du Tonlé Bati et le temple khmer du Ta Prohm, puis la colline du Phnom Chisor au sommet de laquelle se trouve les vestiges d'un grand temple khmer, avant d'arriver au niveau de la ville de Ta Keo. De la ville coloniale il ne reste presque plus de traces, car la ville a terriblement souffert de la présence des khmers rouges. MAis à l'entrée de la ville se trouve un superbe lac, recouvert de lotus.




Le village de Angkor Boreï





Ta Keo est le départ pour la visite de cette région inondée. On prend un canal, le long duquel on peut voir de nombreux pécheurs de coquillages et des villages flottants formés de trains de barques. On arrive ensuite au niveau du petit village d'Angkor Boreï, dont l'entrée est marquée par la présence d'un petit pont et d'une pagode verte. Ce village marque le centre d'une ancienne ville khmer pratiquement aussi grande que la citée d'Angkor Thom.

Il ne reste pratiquement plus rien de cette citée, à part la colline de Phnom Da qui présente quelques vestiges. Dans le village on peut visiter un petit musée qui présente les résultats des fouilles menées dans la région. La région est très riche pour la culture de part la présence du Mékong. Elle est parsemée de petits villages de paysans spécialisés dans la culture du riz. L'influence vietnamienne est très forte, la frontière est seulement à quelques kilomètres au sud, et on peut voir ici que les gens portent plus le chapeau conique vietnamien que la coiffe en tissu khmer.








Le marché de Samrongyong





Le marchée de Samrongyong est le plus important de la région. On peut y voir de nombreux étals présentant les fruits et les légumes cultivés dans cette région. C'est ainsi que l'on trouve de très baux étals de bananes et de mangues, mais on trouve aussi des longanes, des citrons verts, des pommes, des raisins et des mandarines. On trouve aussi de nombreux étals de féculents, avec des lentilles et différentes sortes de riz, blanc, noir ou rouge. L'influence vietnamienne étant importante on peut aussi goûter à des petites brioches de viandes et de légumes cuites à la vapeur.

Mais à quelques kilomètres de ce marché, sur le bord de la route se trouve le petit marché spécial de Preak Slaeng. Ici pas de fruits ou de légumes mais des mets typiques de la région. Ce sont d'abord des grenouilles séchées qui se préparent en soupe, et aussi les cafards d'eau grillés. Comme la chauve sourie, les serpents séchés, les brochettes d'oisillons ou les araignées grillées, ces cafards d'eau sont un met du pays à découvrir.






Retour à la page d'accueil